Nouvelles

Le Club de l’âge d’or masculin de Côte Saint-Luc ira servir un repas aux sans-abri de Montréal à la Mission Old Brewery le 7 déc

CÔTE SAINT-LUC, LE 14 NOVEMBRE 2006 – Le Club de l’âge d’or masculin de Côte Saint-Luc ira servir les sans-abri de Montréal à la Mission Old Brewery le 7 décembre, de 16 h à 19 h. Le groupe a également fait une contribution monétaire à la Mission.
 
« Nous croyons à l’importance de rendre service à ceux qui en ont le plus besoin, déclare Archie Moss, président du Club de l’âge d’or masculin de Côte Saint-Luc.  Plusieurs d’entre nous ont grandi dans un milieu modeste et nous n’avons jamais tenu pour acquis ce que nous avions. C’est une grande joie pour nous de donner à manger à ceux qui ont faim. »
 
Pour sa part, le conseiller municipal Sam Goldbloom, responsable des dossiers touchant les personnes âgées, affirme que cette activité annuelle démontre bien à quel point les aînés de Côte Saint-Luc jouent un rôle important dans la communauté.
 
« Nous sommes fiers du Club de l’âge d’or masculin de Côte Saint-Luc, affirme M. Goldbloom. Ils aiment mettre leur vaste expérience et leur générosité au service des autres, et leur contribution est une ressource inestimable pour la communauté. »
 
Cette année encore, TD Canada Trust fera un don de 5 000 $ à la Mission Old Brewery, portant sa contribution à 25 000 $ pour les cinq dernières années. La directrice de la succursale Westminster, Ms Teta Filacouridis, le vice-président du district pour la région du Québec, Paul Lelièvre, ainsi que les employés de la banque serviront aussi les sans-abri.
 
Nous sommes heureux de nous joindre au Club de l’âge d’or masculin de Côte Saint-Luc pour la quatrième année consécutive pour aller servir un repas à la Mission Old Brewery, a indiqué M. Lelièvre.  Nous reconnaissons le mérite de la responsabilité communautaire et nous sommes heureux de contribuer à une cause aussi valable.
 
D’ailleurs, la succursale Westminster de TD Canada Trust prend part à de nombreuses initiatives communautaires, notamment R.A.G.S. Poverty, Maple Leaf Lodge, Walk in Her Shoes, la Fondation Partageons l'espoir, la Fondation du cancer du sein du Québec, la Société Alzheimer du Canada. La succursale commandite également un déjeuner pour le Club de l’âge d’or masculin de Côte Saint-Luc.
 
La Mission Old Brewery Mission est située au 915, rue Clarke à Montréal. Les gens sont invités à faire un don par téléphone au 514-788-1884, poste 21, ou en ligne au www.oldbrewerymission.ca.

-30-

 
Pour plus d’information : Darryl Levine, Gestionnaire des communications, Ville de Côte Saint-Luc, 514-485-8905, dlevine@cote-saint-luc.qc.ca

Côte Saint-Luc propose aux résidants un nouveau bulletin d’information en format imprimé ou électronique

CÔTE SAINT-LUC, LE 8 NOVEMBRE 2006 – Ce mardi, la ville de Côte Saint-Luc lançait Capsule  CSL, un bulletin d’information mensuel distribué en format papier et par courrier électronique.

Le numéro d’octobre traite du nouveau rôle d’évaluation foncière, du programme écologique de collecte des feuilles, du calendrier des actualités, et plus encore.

« Il y a toujours des services et des nouvelles importantes que nous voulons transmettre aux résidants, déclare le maire Anthony Housefather. Nous espérons que les résidants liront Capsule CSL tous les mois et qu’ils en parleront à leurs voisins. »
 
Des exemplaires sont disponibles à l’hôtel de ville (5801, boul. Cavendish), à la bibliothèque publique Eleanor London de Côte Saint-Luc, à l’aréna Samuel Moskovitch et à d’autres points de service de la municipalité. Les résidants peuvent aussi s’abonner à la version électronique du bulletin et le recevoir par courriel tous les mois.

« Nous voulons profiter de la formidable ressource qu’est le courrier électronique pour informer les résidants de façon rapide et efficace », fait savoir le conseiller Mike Cohen, responsable des communications. « En effet, le coût de distribution par courriel est négligeable. Bien entendu, nous aurons également un certain nombre d’exemplaires imprimés, car tous ne disposent pas d’un ordinateur.  »

Pour s’abonner à la version électronique de Capsule CSL, faites parvenir un courriel à dlevine@cote-saint-luc.qc.ca.

-30-

Pour plus d’information : Darryl Levine, Gestionnaire des communications, Ville de Côte Saint-Luc, 514-485-8905, dlevine@cote-saint-luc.qc.ca  

Côte Saint-Luc Seeking New Recruits for Volunteer Citizens on Patrol Program

CÔTE SAINT-LUC, OCTOBER 27, 2006 – The City of Côte Saint-Luc is looking for more recruits to expand its successful crime prevention program, Volunteer Citizens on Patrol, or vCOP, Mayor Anthony Housefather announced today.
 
Working in conjunction with Côte Saint-Luc Public Security, Emergency Medical Services (EMS) and the Montreal Police Department, vCOP volunteers patrol the city, observe and report any suspicious activities or problems. Côte Saint-Luc was the first city in the Montreal region to implement the innovative vCOP program on July 1, 2006. Similar programs have been established in communities throughout Canada and the United States.
 
“Community safety and security remains a prime objective of Côte Saint-Luc,” Mayor Housefather said. “The vCOP program is proactively helping improve safety in the community.”
 
Visible on the streets and at many special events throughout the year, the vCOP patrol helps deter crime and assists people in need. The volunteers contribute to the well-being of the community and assist residents and visitors in a meaningful and tangible way, such as alerting Public Security or the police about suspicious activity, downed power lines or other possible dangers to residents.
 
“We have already recruited and trained 30 members who are patrolling the streets of Côte Saint-Luc,” said Glenn J. Nashen, who is the City Councillor responsible for public safety including all aspects of local emergency services, civil protection and disaster readiness. “We are looking for the next group of concerned residents who are interested in making a real difference in our community.”
 
Volunteer patrollers, in marked vCOP vehicles and on foot notify local agencies with emergency and non-emergency situations as they act as observers throughout the community.
 
“vCOP volunteers gain a better understanding of crime prevention issues and strategies while having fun and getting to know their community even better,” Councillor Nashen said.
Volunteers must be at least 18 years old, in very good physical and mental health and residing, working or having a vested interest in Côte Saint-Luc. Volunteers must pass a security check, have good interpersonal and communications skills, possess a positive attitude and be able to work in a team environment, act professionally and participate in training sessions. Patrollers will also be required to commit to a minimum four hours per month.
 
“Whether you are a university student, a business person or a retiree, you can make a difference,” Mayor Housefather said. “As long as you're in good shape with some time to spare, call to find out how you can help.”
 
vCOP training includes presentations by Côte Saint-Luc Public Security, Montreal police and fire officials as well as radio communications, first aid and CPR.
 
"These volunteers will be an ally in the effort to keep our community safe,” said Commander René Allard of Neighbourhood Police Station 9, which is located in Côte Saint-Luc.
 
Councillor Nashen said that a new corps of volunteers will be called upon in the event of major emergencies and disasters, and to help with community services and public education.
“It is important to be well prepared and to have members throughout the community who are trained and ready to help,” Councillor Nashen said.
 
The vCOP program is under the direction of EMS Director Stephane Kallos, and volunteer coordinators and supervisors including Councillor Nashen, Jordy Reichson and Murray Genis. Claireview Leasing is a major sponsor of vCOP having donated a minivan for use by patrollers.
 
For more information about joining the vCOP program, please call 514-485-6800.
 

-30-

 
For more information: Darryl Levine, Manager of Communications, 514-485-8905, dlevine@cote-saint-luc.qc.ca

Les résidants de Côte Saint-Luc sont invités à une rencontre d’information publique sur le raccordement du boulevard Cavendish

CÔTE SAINT-LUC, 20 octobre 2006 –  La ville de Côte Saint-Luc tiendra une rencontre d’information publique à l’Hôtel de ville (5801 boulevard Cavendish) lundi, 30 octobre à 20h00 pour informer les résidants sur le projet de raccordement du boulevard Cavendish.

« Le raccordement du boulevard Cavendish est très important pour l’avenir du réseau de transport de l’ouest de l’île » a déclaré le maire Anthony Housefather.  « Notre conseil croit qu’il est important d’informer les résidants sur le statut du projet et de leur donner la chance de parler de leurs préoccupations et de poser des questions. »

Le conseil présentera l’histoire du projet de raccordement du boulevard Cavendish et les étapes à venir.
« Le Bureau de projet a travaillé sur la réalisation de ce projet et nous invitons toutes les personnes intéressées à participer à sa concrétisation » a précisé Dida Berku, conseillère responsable du dossier du raccordement du boulevard Cavendish.  « Une sortie située au nord de Côte Saint-Luc est importante pour les résidants et leur donnera une route d’entrée et de sortie alternative. »

-30-

Pour information
communiquer avec Darryl Levine
Gestionnaire des communications
Ville de Côte Saint-Luc
514-485-8905
dlevine@cote-saint-luc.qc.ca

La Bibliothèque de Côte Saint-Luc présente

CÔTE SAINT-LUC, 26 SEPTEMBRE 2006 – Une exposition présentant les travaux de l’artiste d’origine chilienne Rafael Goldchain sera inaugurée à la Bibliothèque Eleanor London de Côte Saint-Luc (5851 boulevard Cavendish), jeudi le 28 septembre.  L’exposition sera présentée jusqu’au 5 novembre et la galerie est ouvert de 10 h 00 à 22 h 00 chaque jour.
 
L’exposition « Familial Ground » est une fiction autobiographique faite d’autoportraits modifiés numériquement. M. Goldchain explique que cette recherche sur l’identité familiale reste assujettie à l’histoire culturelle de ses ancêtres, dont les traces de certains individus témoignent de déplacements géographiques, de disparitions ou de bouleversements. Par le procédé photographique, il essaie de retrouver des fragments de l’histoire de sa famille.
 
Le projet « Familial Ground » a commencé, il y a plusieurs années, lorsque le fils de Goldchain est né. « J’ai commencé à réaliser, à ce moment-là, que le rôle de père comprenait la responsabilité de retrouver et de transmettre graduellement à mon fils l’histoire de sa famille. Mes tentatives de structurer l’histoire, tant familiale que sociale, publique et personnelle de ma famille, m’ont permis de me rendre compte que je connaissais peu de choses de leur vie personnelle. Je constatais que les racines, sud-américaines et juives, de mon éducation avaient favorisé la sphère publique au détriment d’aspects plus personnels de l’histoire familiale. Tout en ayant la possibilité de puiser dans les vastes archives de la communauté juive de l’Europe de l’Est d’avant l’holocauste, il m’était toutefois difficile de connaître précisément l’histoire de mes grands-parents, sinon que dans la mémoire fragile de quelques survivants de ma famille. À l’aube de la cinquantaine, il m’est donc apparu important de retrouver les informations factuelles sur ma famille, tel que les noms, les dates et les liens généalogiques entre eux, mais aussi de comprendre le contexte historique dans lequel mes ancêtres avaient vécu afin de transmettre cette information à mon fils. »
 
Rafael Goldchain est né à Santiago, au Chili. Il détient une Maîtrise en beaux-arts de l’Université York. Il est actuellement professeur de photographie et d’art numérique au Sheridan Institute of Technology et il est aussi professeur associé dans le Département des Arts visuels à l’Université York. Il a exposé au Canada, aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe.
 
Ses œuvres font partie de plusieurs collections importantes, notamment celles de la Bibliothèque nationale à Paris, du Musée canadien de la photographie contemporaine à Ottawa, du Museum of Contemporary Art de Toronto, du Museum of Modern Art de New York, du Houston Museum of Fine Arts et du Museum of Photographic Arts de San Diego.
 
Pour plus d’information sur Rafael Goldchain, visitez le www.rafaelgoldchain.com. Pour plus d’information sur la Bibliothèque Eleanor London, visitez le www.elcslpl.org. 

-30-

 
Pour questions des médias, veuillez communiquer avec : Darryl Levine, Gestionnaire des communications, Ville de Côte Saint-Luc, (514) 485-8905, dlevine@cote-saint-luc.qc.ca
 

Côte Saint-Luc nomme un nouveau Directeur général

CÔTE SAINT-LUC, 19 SEPTEMBRE 2006 - Le maire de Côte Saint-Luc Anthony Housefather a annoncé aujourd’hui la nomination de Ken Lerner comme Directeur général de la ville de Côte Saint-Luc.
 
Monsieur Lerner a été Directeur général par intérim depuis mars 2006. Avant d’occuper ce poste, monsieur Lerner était Chef de division au service des achats et Directeur par intérim des Systèmes d’information pour la ville de Côte Saint-Luc.
 
« Nous sommes heureux que le poste de Ken en tant que Directeur général soit une nomination permanente » a déclaré le maire Housefather. « Depuis sa venue à l’Hôtel de ville juste après la reconstitution de Côte Saint-Luc, Ken a fait un travail extraordinaire en travaillant avec le Conseil et le personnel pour reconstruire les services au niveau auquel les citoyens s’attendent et méritent. J’ai pleinement confiance en lui et une relation forte entre le Maire et le Directeur général est un élément déterminant pour une organisation municipale réussie. En rendant sa nomination permanente, le Conseil réitère sa volonté d’attirer des directeurs expérimentés et un personnel ayant des liens forts avec Côte Saint-Luc. »
 
Monsieur Lerner s’est installé à Côte Saint-Luc il y a plus de 20 ans. Ses enfants sont actifs dans le hockey et le baseball mineur de Côte Saint-Luc et son épouse est responsable du programme Meals-on-wheels (Popote roulant) à l’hôpital Maimonides.
 
« J’adore vivre à Côte Saint-Luc et me sentir connecté à la communauté » a déclaré monsieur Lerner. « En tant que Directeur général, je dirige une équipe qui fournit les meilleurs services à un plus grand nombre de personnes. J’aime l’idée que les services que nous offrons ont un impact positif sur la qualité de vie de mes voisins. »
 
Monsieur Lerner était auparavant assistant-directeur des procédés et automatisation pour l’Association du transport aérien international (IATA), une association corporative représentant plus de 280 lignes aériennes. Il a participé à l’implantation d’un programme de réduction des coûts de 1,4$ milliards dans l’industrie du transport aérien. Il a également été Directeur des approvisionnements chez Lafarge North America. De plus, il a été Directeur de la gestion du matériel pour Velan Engineering et Directeur des opérations de manutention des cargaisons et du service d’entretien pour Canadian Airlines International.
 
« L’objectif de notre Conseil, que je partage, est de gérer la ville comme une entreprise en ayant une gestion municipale responsable et transparente » a dit monsieur Lerner. « Par exemple, nous optimisons notre technologie informationnelle pour améliorer notre efficience et réduire nos coûts. Nous rationalisons nos achats de la même manière. »
 
Monsieur Lerner est diplômé de l’Université Concordia. Il est détenteur d’un baccalauréat en arts et d’un certificat en contrôle des achats et inventaires. Il est membre de longue date de l’APICS (Association of Production and Inventory Control).
 
Le Conseil a officiellement nommé monsieur Lerner lors d’une séance spéciale du Conseil le 18 septembre 2006.
 
Le Directeur général est le plus haut fonctionnaire municipal de Côte Saint-Luc et travaille en étroite collaboration avec le Maire et le Conseil pour définir les objectifs de la ville et gérer les opérations quotidiennes. Il résout les problèmes et établit les priorités des programmes permanents et des projets sur une base quotidienne.

-30-

 
Pour plus d’information :
Darryl Levine
Gestionnaire des communications
Ville de Côte Saint-Luc
514-485-8905
dlevine@cote-saint-luc.qc.ca

Les résidants sont invités à une rencontre d’information publique sur le nouveau rôle d’évaluation foncière 2007-2008-2009

CÔTE SAINT-LUC, 14 SEPTEMBRE 2006 – Les résidants de Côte Saint-Luc sont invités à assister à une rencontre d’information publique lundi le 18 septembre à 19h30 à l’Hôtel de ville (5801 boulevard Cavendish) sur les changements au rôle d’évaluation et comment ces changements touchent la taxe foncière des résidants.  
 
L’évaluation foncière moyenne dans Côte Saint-Luc a augmenté de 36% à 3,5$ milliards. Toutefois, l’augmentation varie selon les districts et les types de propriétés. Les augmentations de l’évaluation pour les propriétés résidentielles sont les suivantes :

  • Habitations unifamiliales :  39.4 %
  • Condominiums : 29.6 %
  • Duplex: : 51.5 %
  • Logements : 36.2 %

Le rôle d’évaluation représente l’inventaire de toutes les propriétés de Côte Saint-Luc et dénote la quantité, les caractéristiques et la valeur. Le nouveau rôle d’évaluation est la base du compte de taxes pour 2007, 2008 et 2009 pour les résidants de Côte Saint-Luc.
 
Le Conseil de Côte Saint-Luc donnera plus d’information sur les nouvelles évaluations et comment elles affecteront les résidants lors de la rencontre d’information publique. Il s’agira de la première séance d’information sur ce sujet dans l’île de Montréal depuis l’annonce des nouveaux rôles d’évaluation pour les 16 municipalités de l’agglomération urbaine de Montréal.
 
Date:      Lundi, 18 septembre 2006
Heure:    19h30
Lieu:       Hôtel de ville de Côte Saint-Luc City Hall, 5801 boulevard                  Cavendish Côte Saint-Luc, Québec
              Salle du Conseil, 2e étage
 

-30-

 
Pour plus d’information:
Darryl Levine
Gestionnaire des communications
Ville de Côte Saint-Luc
514-485-8905

La ville de Côte Saint-Luc nomme un nouveau Trésorier municipal

CÔTE SAINT-LUC, 11 SEPTEMBRE 2006 – Le Maire de Côte Saint-Luc Anthony Housefather a annoncé aujourd’hui la nomination de Angelo Marino, nouveau Trésorier de la ville à compter du 25 septembre. Il travaillera sous la responsabilité du Directeur Général par intérim Ken Lerner.
 
Depuis cinq ans, monsieur Marino était Directeur des ressources financières pour la Commission scolaire Eastern Townships. Il était responsable pour la comptabilité et les finances, la taxation scolaire, le service de paie, bâtiment et matériel et supervisait un budget de 64$ millions. Ses responsabilités incluaient la perception annuelle de la taxe scolaire de plus de 19 000 contribuables et il travaillait avec environ 160 villes et municipalités.
 
Monsieur Marino est diplômé de l’Université Concordia depuis 1987. Il est détenteur d’un baccalauréat en commerce avec spécialisation en comptabilité et gestion des technologies de l’information. Il a reçu son accréditation de comptable général licencié en 1990. Sa carrière a débuté dans le secteur privé avec la compagnie d’assurances Sun Life et Universal Reinsurance Technical Services. En 1992, il s’est dirigé vers le secteur de l’éducation à la Commission scolaire protestante du Grand Montréal en tant que responsable financier du budget d’opérations annuel de la commission scolaire. Après plusieurs années il a été promu coordonnateur des services comptables, supervisant les opérations quotidiennes. En 1998, il est devenu assistant directeur des services financiers pour la nouvelle Commission scolaire English-Montréal. Supervisant les opérations financières de la nouvelle entité, il a eu l’opportunité d’apprendre le processus budgétaire complet et la préparation des états financiers pour des organismes sans but lucratif.
 
« Nous sommes privilégiés d’avoir trouvé une personne comme Angelo Marino pour cette importante fonction » a déclaré Anthony Housefather, maire de Côte Saint-Luc. « Il amène dans cette fonction 20 années d’expérience pertinente et une expertise dans l’optimisation des technologies pour améliorer l’efficience, le développement et l’implantation de contrôles financiers et opérationnels internes. »
 
La conseillère Dida Berku, responsable des Finances croit que l’arrivée de monsieur Marino n’aurait pu arriver à un meilleur moment.
 
« Nous sommes sur le point d’amorcer le processus budgétaire pour 2007 » précise la conseillère Berku. « Je sais que les membres du Conseil, le personnel et les contribuables vont profiter de sa vaste expérience. »
 
Monsieur Marino précise « Je crois à l’acquisition continue du savoir et j’anticipe avec plaisir mes nouveaux défis en tant que Trésorier de la ville de Côte Saint-Luc. »
 
Monsieur Lerner a souligné l’arrivée de monsieur Marino dans l’équipe en disant « Angelo apporte à l’équipe de direction un savoir faire qui nous aidera à atteindre notre objectif de gérer la ville dans un environnement corporatif. Ses qualifications complètent parfaitement notre équipe de direction. »
 

-30-

 
Pour plus d’information:
Darryl Levine
Gestionnaire des communications
Ville de Côte Saint-Luc
514-485-6800
dlevine@cote-saint-luc.qc.ca

Côte Saint-Luc nomme une nouvelle rue en l'honneur d'Irving Layton

CÔTE SAINT-LUC, LE 14 AOÛT 2006 — Le conseil municipal de Côte Saint-Luc adopte une résolution pour nommer une nouvelle rue résidentielle en l’honneur du célèbre poète Irving Layton, ancien résidant de Côte Saint-Luc décédé en janvier dernier à l’âge de 93 ans.
 
L’avenue Irving Layton sera située derrière l’Église St-Richard et l’École Maimonide en bordure du chemin Guelph, de l’avenue Parkhaven et du croissant Chamberland. Douze maisons sont présentement en construction et seront prêtes à habiter au début de l’hiver.
 
« Nous sommes très fiers d’Irving Layton.  Il a passé de longues périodes à Côte Saint-Luc, il y a élevé deux enfants et y a vécu les dernières années de sa vie.  Ses racines profondes dans notre ville, sa renommée internationale et son décès survenu récemment sont pour nous autant de raisons de lui témoigner notre respect en nommant une rue en son honneur », déclare le maire Anthony Housefather.
 
Auteur et poète extrêmement prolifique, Irving Layton a publié plus de 50 ouvrages entre 1945 et 1992. Sa poésie était lyrique et romantique. Entre 1950 et 1964, il a enseigné à l’Université Concordia (à l’époque Sir George Williams), et y est retourné en 1989 en tant qu’auteur en résidence pour une année.
 
« Un des objectifs de notre Comité de toponymie est de reconnaître les personnalités ayant un lien direct avec Côte Saint-Luc, et qui au cours de leur vie ont apporté une contribution importante tant à la société en général qu’à leur communauté, déclare Mike Cohen, conseiller et président du Comité de toponymie. Irving Layton figure certainement au sommet de cette liste. »
 
Le conseiller Mitchell Brownstein a aussi exprimé son enthousiasme quant au choix du nom pour la nouvelle rue, située dans son district. « Les résidants de cette nouvelle rue pourront être fiers de leur adresse, qui sera associée à une personnalité littéraire connue à travers le monde. Qu’Irving Layton soit un ancien résidant de Côte Saint-Luc rend la chose encore plus spéciale», a-t-il souligné.
 
Conformément à la politique de Côte Saint-Luc en matière de bilinguisme, la rue sera nommée Avenue Irving Layton Avenue. Elle sera la première rue à Côte Saint-Luc à afficher le nouveau modèle de plaque de nom de rue. De nouvelles plaques seront installées dans l’ensemble de la ville à partir de l’an prochain.
 
Les détails d’une cérémonie prévue pour la désignation de cette nouvelle rue seront annoncés sous peu.

Côte Saint-Luc est heureux du service annoncé des premiers répondants qui desservira l'ensemble de l'île de montréal

Côte Saint-Luc, vendredi 14 juillet 2006 – Le maire Anthony Housefather réagit avec un optimisme réservé à l'annonce par le Service sécurité incendie de Montréal (Agglomération), concernant les services de premiers répondants qui desserviront l'ensemble de l'île de Montréal. Côte Saint-Luc a demandé que ses Services médicaux d'urgence (SMU), un service assumé par des bénévoles, soient autorisés à continuer de répondre à des urgences de cas de vie ou de mort sur  son territoire. Dans le cadre du décret d'agglomération, la Ville Côte Saint-Luc a déjà négocié, avec succès, un accord qui déclare les SMU comme étant un service local, sous le contrôle de la Ville de Côte Saint-Luc. Cette exemption est valide jusqu'au 31 décembre 2008. Côte Saint-Luc demande maintenant que le gouvernement du Québec prenne les dispositions nécessaires pour protéger indéfiniment ce service unique.
 
« Les SMU de Côte Saint-Luc sont gérés par un personnel hautement qualifié et dévoué, qui offre, sur une base bénévole, temps et efforts à la communauté », déclare le maire Housefather. La formation du personnel bénévole est dispensée par l'Académie de formation en SMU, basé sur le programme américain à l'intention des premiers répondants et des SMU - le tout étant supervisée par un urgentologue agissant à titre de directeur médical et d'un comité de surveillance formé de leaders communautaires et professionnels élus au comité de sécurité et de services d'urgence.
 
Le maire Housefather affirme que : « nous sommes en faveur que les Services de premiers répondants soient disponibles sur l'ensemble de l'Île de Montréal, mais nous opposons vigoureusement à ce que le Service des incendies assume le rôle des SMU à Côte Saint-Luc. Nous avons notre propre service, son calibre est supérieur à celui offert sur le reste de l'île, je n'accepterai aucunement qu'il soit sacrifié. Nous avons rencontré Lawrence Bergman, ministre du revenu, notre MAN, à de nombreuses occasions sur cette question et nous travaillons de près avec lui afin d'amender la législation qui nous permettra de conserver notre service local intacte, et ce, pour des générations à venir.»
 
« L'appui incontestable de notre communauté pour les SMU doit être reconnu par le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal et le Service sécurité incendie de Montréal (Agglomération), déclare le conseiller Glenn J. Nashen. Dans l'éventualité que le gouvernement échoue d'amender le décret avant les prochaines élections provinciales, ce dossier pourrait s'avérer décisif dans la circonscription de D'Arcy McGee. Le département des incendies a aussi besoin d'être au courant de l'importante opposition qu'il aura à affronter s'il vient prendre la place des SMU à Côte Saint-Luc. »
 
Les SMU ont été crées en 1965 et dispensent des services de premiers répondants de qualité sur le territoire de Côte Saint-Luc depuis 1980. Ils sont équipés d'une flotte de trois véhicules d'urgence, d'appareils, d'outils et de fournitures d'urgence ultra modernes, achetés par la Ville Côte Saint-Luc et entreposés au quartier général des SMU, situé au 8100, chemin de la Côte Saint-Luc.
 
« Les SMU répondent annuellement à plus de 3000 appels d'aide médicale et assistent aux événements communautaires, crises et autres urgences majeures dans la communauté et partout dans le sud-ouest  du Québec. Le temps de réponse des SMU est en moyenne de 3 minutes - l'intervention la plus rapide pour un service de premiers répondants sur l'Île de Montréal. La différence significative, entre le temps de réponse des SMU et des services d'incendie qui assurent le rôle de premiers répondants, peut être une question de vie ou de mort », déclare le conseiller Nashen.
                                  
Le système des SMU et ses bénévoles ont pleinement mérité l'acclamation et l'admiration des membres de la communauté qu'ils ont servis au cours des années. Selon le maire Housefather, des centaines, voire des milliers, de jeunes adultes de la région montréalaise ont bénéficié, grâce aux SMU, d'une expérience éducative, communautaire et bénévole extrêmement satisfaisante, qui leur a permis de faire les premiers pas dans une carrière médicale. « Au nom du Conseil municipal de Côte Saint-Luc, je souhaite rassurer nos bénévoles des SMU, ainsi que nos résidants, que nous nous battrons vigoureusement pour que nos services restent intacts et protégés pour les futures générations. Nous ferons tout notre possible pour convaincre le gouvernement du Québec et l'agglomération de nous appuyer dans ce dossier.»
 

-30-