Nouvelles

Les résidants sont invités à une rencontre d’information publique sur le nouveau rôle d’évaluation foncière 2007-2008-2009

CÔTE SAINT-LUC, 14 SEPTEMBRE 2006 – Les résidants de Côte Saint-Luc sont invités à assister à une rencontre d’information publique lundi le 18 septembre à 19h30 à l’Hôtel de ville (5801 boulevard Cavendish) sur les changements au rôle d’évaluation et comment ces changements touchent la taxe foncière des résidants.  
 
L’évaluation foncière moyenne dans Côte Saint-Luc a augmenté de 36% à 3,5$ milliards. Toutefois, l’augmentation varie selon les districts et les types de propriétés. Les augmentations de l’évaluation pour les propriétés résidentielles sont les suivantes :

  • Habitations unifamiliales :  39.4 %
  • Condominiums : 29.6 %
  • Duplex: : 51.5 %
  • Logements : 36.2 %

Le rôle d’évaluation représente l’inventaire de toutes les propriétés de Côte Saint-Luc et dénote la quantité, les caractéristiques et la valeur. Le nouveau rôle d’évaluation est la base du compte de taxes pour 2007, 2008 et 2009 pour les résidants de Côte Saint-Luc.
 
Le Conseil de Côte Saint-Luc donnera plus d’information sur les nouvelles évaluations et comment elles affecteront les résidants lors de la rencontre d’information publique. Il s’agira de la première séance d’information sur ce sujet dans l’île de Montréal depuis l’annonce des nouveaux rôles d’évaluation pour les 16 municipalités de l’agglomération urbaine de Montréal.
 
Date:      Lundi, 18 septembre 2006
Heure:    19h30
Lieu:       Hôtel de ville de Côte Saint-Luc City Hall, 5801 boulevard                  Cavendish Côte Saint-Luc, Québec
              Salle du Conseil, 2e étage
 

-30-

 
Pour plus d’information:
Darryl Levine
Gestionnaire des communications
Ville de Côte Saint-Luc
514-485-8905

La ville de Côte Saint-Luc nomme un nouveau Trésorier municipal

CÔTE SAINT-LUC, 11 SEPTEMBRE 2006 – Le Maire de Côte Saint-Luc Anthony Housefather a annoncé aujourd’hui la nomination de Angelo Marino, nouveau Trésorier de la ville à compter du 25 septembre. Il travaillera sous la responsabilité du Directeur Général par intérim Ken Lerner.
 
Depuis cinq ans, monsieur Marino était Directeur des ressources financières pour la Commission scolaire Eastern Townships. Il était responsable pour la comptabilité et les finances, la taxation scolaire, le service de paie, bâtiment et matériel et supervisait un budget de 64$ millions. Ses responsabilités incluaient la perception annuelle de la taxe scolaire de plus de 19 000 contribuables et il travaillait avec environ 160 villes et municipalités.
 
Monsieur Marino est diplômé de l’Université Concordia depuis 1987. Il est détenteur d’un baccalauréat en commerce avec spécialisation en comptabilité et gestion des technologies de l’information. Il a reçu son accréditation de comptable général licencié en 1990. Sa carrière a débuté dans le secteur privé avec la compagnie d’assurances Sun Life et Universal Reinsurance Technical Services. En 1992, il s’est dirigé vers le secteur de l’éducation à la Commission scolaire protestante du Grand Montréal en tant que responsable financier du budget d’opérations annuel de la commission scolaire. Après plusieurs années il a été promu coordonnateur des services comptables, supervisant les opérations quotidiennes. En 1998, il est devenu assistant directeur des services financiers pour la nouvelle Commission scolaire English-Montréal. Supervisant les opérations financières de la nouvelle entité, il a eu l’opportunité d’apprendre le processus budgétaire complet et la préparation des états financiers pour des organismes sans but lucratif.
 
« Nous sommes privilégiés d’avoir trouvé une personne comme Angelo Marino pour cette importante fonction » a déclaré Anthony Housefather, maire de Côte Saint-Luc. « Il amène dans cette fonction 20 années d’expérience pertinente et une expertise dans l’optimisation des technologies pour améliorer l’efficience, le développement et l’implantation de contrôles financiers et opérationnels internes. »
 
La conseillère Dida Berku, responsable des Finances croit que l’arrivée de monsieur Marino n’aurait pu arriver à un meilleur moment.
 
« Nous sommes sur le point d’amorcer le processus budgétaire pour 2007 » précise la conseillère Berku. « Je sais que les membres du Conseil, le personnel et les contribuables vont profiter de sa vaste expérience. »
 
Monsieur Marino précise « Je crois à l’acquisition continue du savoir et j’anticipe avec plaisir mes nouveaux défis en tant que Trésorier de la ville de Côte Saint-Luc. »
 
Monsieur Lerner a souligné l’arrivée de monsieur Marino dans l’équipe en disant « Angelo apporte à l’équipe de direction un savoir faire qui nous aidera à atteindre notre objectif de gérer la ville dans un environnement corporatif. Ses qualifications complètent parfaitement notre équipe de direction. »
 

-30-

 
Pour plus d’information:
Darryl Levine
Gestionnaire des communications
Ville de Côte Saint-Luc
514-485-6800
dlevine@cote-saint-luc.qc.ca

Côte Saint-Luc nomme une nouvelle rue en l'honneur d'Irving Layton

CÔTE SAINT-LUC, LE 14 AOÛT 2006 — Le conseil municipal de Côte Saint-Luc adopte une résolution pour nommer une nouvelle rue résidentielle en l’honneur du célèbre poète Irving Layton, ancien résidant de Côte Saint-Luc décédé en janvier dernier à l’âge de 93 ans.
 
L’avenue Irving Layton sera située derrière l’Église St-Richard et l’École Maimonide en bordure du chemin Guelph, de l’avenue Parkhaven et du croissant Chamberland. Douze maisons sont présentement en construction et seront prêtes à habiter au début de l’hiver.
 
« Nous sommes très fiers d’Irving Layton.  Il a passé de longues périodes à Côte Saint-Luc, il y a élevé deux enfants et y a vécu les dernières années de sa vie.  Ses racines profondes dans notre ville, sa renommée internationale et son décès survenu récemment sont pour nous autant de raisons de lui témoigner notre respect en nommant une rue en son honneur », déclare le maire Anthony Housefather.
 
Auteur et poète extrêmement prolifique, Irving Layton a publié plus de 50 ouvrages entre 1945 et 1992. Sa poésie était lyrique et romantique. Entre 1950 et 1964, il a enseigné à l’Université Concordia (à l’époque Sir George Williams), et y est retourné en 1989 en tant qu’auteur en résidence pour une année.
 
« Un des objectifs de notre Comité de toponymie est de reconnaître les personnalités ayant un lien direct avec Côte Saint-Luc, et qui au cours de leur vie ont apporté une contribution importante tant à la société en général qu’à leur communauté, déclare Mike Cohen, conseiller et président du Comité de toponymie. Irving Layton figure certainement au sommet de cette liste. »
 
Le conseiller Mitchell Brownstein a aussi exprimé son enthousiasme quant au choix du nom pour la nouvelle rue, située dans son district. « Les résidants de cette nouvelle rue pourront être fiers de leur adresse, qui sera associée à une personnalité littéraire connue à travers le monde. Qu’Irving Layton soit un ancien résidant de Côte Saint-Luc rend la chose encore plus spéciale», a-t-il souligné.
 
Conformément à la politique de Côte Saint-Luc en matière de bilinguisme, la rue sera nommée Avenue Irving Layton Avenue. Elle sera la première rue à Côte Saint-Luc à afficher le nouveau modèle de plaque de nom de rue. De nouvelles plaques seront installées dans l’ensemble de la ville à partir de l’an prochain.
 
Les détails d’une cérémonie prévue pour la désignation de cette nouvelle rue seront annoncés sous peu.

Côte Saint-Luc est heureux du service annoncé des premiers répondants qui desservira l'ensemble de l'île de montréal

Côte Saint-Luc, vendredi 14 juillet 2006 – Le maire Anthony Housefather réagit avec un optimisme réservé à l'annonce par le Service sécurité incendie de Montréal (Agglomération), concernant les services de premiers répondants qui desserviront l'ensemble de l'île de Montréal. Côte Saint-Luc a demandé que ses Services médicaux d'urgence (SMU), un service assumé par des bénévoles, soient autorisés à continuer de répondre à des urgences de cas de vie ou de mort sur  son territoire. Dans le cadre du décret d'agglomération, la Ville Côte Saint-Luc a déjà négocié, avec succès, un accord qui déclare les SMU comme étant un service local, sous le contrôle de la Ville de Côte Saint-Luc. Cette exemption est valide jusqu'au 31 décembre 2008. Côte Saint-Luc demande maintenant que le gouvernement du Québec prenne les dispositions nécessaires pour protéger indéfiniment ce service unique.
 
« Les SMU de Côte Saint-Luc sont gérés par un personnel hautement qualifié et dévoué, qui offre, sur une base bénévole, temps et efforts à la communauté », déclare le maire Housefather. La formation du personnel bénévole est dispensée par l'Académie de formation en SMU, basé sur le programme américain à l'intention des premiers répondants et des SMU - le tout étant supervisée par un urgentologue agissant à titre de directeur médical et d'un comité de surveillance formé de leaders communautaires et professionnels élus au comité de sécurité et de services d'urgence.
 
Le maire Housefather affirme que : « nous sommes en faveur que les Services de premiers répondants soient disponibles sur l'ensemble de l'Île de Montréal, mais nous opposons vigoureusement à ce que le Service des incendies assume le rôle des SMU à Côte Saint-Luc. Nous avons notre propre service, son calibre est supérieur à celui offert sur le reste de l'île, je n'accepterai aucunement qu'il soit sacrifié. Nous avons rencontré Lawrence Bergman, ministre du revenu, notre MAN, à de nombreuses occasions sur cette question et nous travaillons de près avec lui afin d'amender la législation qui nous permettra de conserver notre service local intacte, et ce, pour des générations à venir.»
 
« L'appui incontestable de notre communauté pour les SMU doit être reconnu par le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal et le Service sécurité incendie de Montréal (Agglomération), déclare le conseiller Glenn J. Nashen. Dans l'éventualité que le gouvernement échoue d'amender le décret avant les prochaines élections provinciales, ce dossier pourrait s'avérer décisif dans la circonscription de D'Arcy McGee. Le département des incendies a aussi besoin d'être au courant de l'importante opposition qu'il aura à affronter s'il vient prendre la place des SMU à Côte Saint-Luc. »
 
Les SMU ont été crées en 1965 et dispensent des services de premiers répondants de qualité sur le territoire de Côte Saint-Luc depuis 1980. Ils sont équipés d'une flotte de trois véhicules d'urgence, d'appareils, d'outils et de fournitures d'urgence ultra modernes, achetés par la Ville Côte Saint-Luc et entreposés au quartier général des SMU, situé au 8100, chemin de la Côte Saint-Luc.
 
« Les SMU répondent annuellement à plus de 3000 appels d'aide médicale et assistent aux événements communautaires, crises et autres urgences majeures dans la communauté et partout dans le sud-ouest  du Québec. Le temps de réponse des SMU est en moyenne de 3 minutes - l'intervention la plus rapide pour un service de premiers répondants sur l'Île de Montréal. La différence significative, entre le temps de réponse des SMU et des services d'incendie qui assurent le rôle de premiers répondants, peut être une question de vie ou de mort », déclare le conseiller Nashen.
                                  
Le système des SMU et ses bénévoles ont pleinement mérité l'acclamation et l'admiration des membres de la communauté qu'ils ont servis au cours des années. Selon le maire Housefather, des centaines, voire des milliers, de jeunes adultes de la région montréalaise ont bénéficié, grâce aux SMU, d'une expérience éducative, communautaire et bénévole extrêmement satisfaisante, qui leur a permis de faire les premiers pas dans une carrière médicale. « Au nom du Conseil municipal de Côte Saint-Luc, je souhaite rassurer nos bénévoles des SMU, ainsi que nos résidants, que nous nous battrons vigoureusement pour que nos services restent intacts et protégés pour les futures générations. Nous ferons tout notre possible pour convaincre le gouvernement du Québec et l'agglomération de nous appuyer dans ce dossier.»
 

-30-