Communiqués

 

Déclaration concernant le projet de réaménagement du centre commercial Carré Décarie

La Ville de Côte Saint-Luc a annoncé aujourd’hui qu’elle n’est pas opposée aux projets de réaménagement en général, mais la ville et ses résidants soulèvent des inquiétudes quant à l’augmentation de la circulation qu’entraînera ce nouveau projet résidentiel et commercial dans le secteur Vézina/Décarie.

Les nouveaux propriétaires du Carré Décarie ont fait connaître récemment leur vision pour la revitalisation du centre commercial existant, qui comprendra une tour de 14 étages et abritera des logements, des espaces commerciaux et des cliniques médicales. Ce type de projet exigera que la ville approuve des changements de zonage. Jusqu’à présent, les plans n’ont pas été soumis à la ville et aucun changement de zonage n’a encore été étudié.

« À notre demande, le promoteur a commandé une étude de circulation pour comprendre les effets du possible projet de réaménagement, a indiqué le maire Mitchell Brownstein. L’augmentation de la circulation automobile dans ce secteur déjà fortement congestionné nécessite un plan plus global prévoyant des solutions en matière de transport en commun. Nous sommes ouverts à en discuter avec le promoteur et nous tiendrons les résidants au courant de nos progrès. »

Le conseiller Oren Sebag, qui représente le secteur, affirme qu’il s’engage à faire en sorte que des solutions soient envisagées dès le début pour alléger la circulation.

« Les résidants sont frustrés, ils en ont assez, a-t-il souligné. Nous devons mettre une priorité sur l’amélioration du transport et de la mobilité avant même qu’un projet soit approuvé. »

Plus tôt cette année, Côte Saint-Luc a lancé une initiative pour trouver des solutions au problème de la congestion routière dans le corridor Décarie. Nous avons rencontré les maires et les conseillers des villes et des arrondissements voisins pour proposer des solutions à court, à moyen et à long terme. À Côte Saint-Luc, nous croyons que les villes du secteur concerné doivent mettre en œuvre une stratégie avec les sociétés de transport concernées afin de garantir le succès des projets d’aménagement.

« Parmi les idées proposées par les villes, mentionnons l’aménagement d’une gare ferroviaire au Carré Décarie, la mise en service d’un tramway sur la rue Jean-Talon en direction du chemin de la Côte-des-Neiges, des déplacements facilités pour les piétons et les transports actifs dans le corridor Décarie, une meilleure fluidité de la circulation à toutes les intersections du boulevard Décarie, et un service d’autobus rapide vers les stations de métro, avec des stationnements adéquats pour les navetteurs », a déclaré la conseillère Dida Berku, qui préside le Groupe de transport de l’ouest de Montréal.

Séance d’information sur la consommation du cannabis à la maison et dans les espaces publics

La Ville de Côte Saint-Luc tiendra une séance d’information sur la légalisation du cannabis le lundi 5 novembre 2018 à 19 h, au Centre municipal Bernard Lang, situé au 5801, boulevard Cavendish.

La loi fédérale sur la légalisation du cannabis est entrée en vigueur le 17 octobre. Au Québec, la nouvelle Loi encadrant le cannabis prévoit que, pour une période de 90 jours, un locateur peut modifier les conditions d’un bail de logement pour y ajouter une interdiction de fumer du cannabis.

La séance d’information intéressera les propriétaires ainsi que les locateurs et locataires d’immeubles d’habitation, de duplex et de condominiums. Des avocats spécialisés seront sur place pour répondre aux questions.

La ville discutera également de la manière dont elle envisage de mettre à jour les règlements actuels relativement à la consommation de cannabis dans les espaces publics et elle recueillera les réactions du public.

Pour en savoir plus sur la nouvelle loi québécoise, consultez www.rdl.gouv.qc.ca/fr/le-logement/cannabis.

 

Inauguration du sentier Leonard Cohen

La Ville de Côte Saint-Luc inaugurera officiellement le sentier Leonard Cohen le lundi 27 août à 19 h, dans l’espace vert reliant l’avenue Marc Chagall et le terrain de stationnement du Centre municipal Bernard Lang.

« Nous rendons hommage à Leonard Cohen à Côte Saint-Luc en raison de l’influence qu’il a eue par ses écrits et sa musique, a indiqué le maire Mitchell Brownstein. Les arts et la culture ont une grande importance pour les Côte-Saint-Luçois, et le fait d’ajouter son nom à notre paysage urbain est une autre façon de le souligner. »

Selon le conseiller du district 1, Mike Cohen, même si Leonard Cohen n’a jamais habité à Côte Saint-Luc, ses premières années ont été semblables à celles de plusieurs de ses contemporains qui se sont installés dans notre communauté.

« Leonard Cohen a étudié à l’école primaire Roslyn, à l’école secondaire Herzliah, à l’école secondaire Westmount et à l’université McGill, a expliqué le conseiller Cohen. Il aimait les livres et les mots. Il avait à la fois l’esprit d’analyse requis pour échanger des idées – ce qu’il a fait à McGill – et l’esprit créatif d’un écrivain et d’un penseur. Il est tout ce que Côte Saint-Luc vénère et son nom s’intègrera parfaitement au paysage de notre ville. »

Parmi les artistes, musiciens, scientifiques et penseurs que la ville a honorés en donnant leurs noms à des rues ou à des parcs, on trouve aussi Irving Layton (poète), Beethoven (compositeur), Chopin (compositeur), Banting (scientifique), Edison (inventeur), Euclid (mathématicien), Freud (scientifique), Honoré de Balzac (écrivain), Krieghoff (peintre), Lismer (peintre), Louis Pasteur (scientifique), Marc Chagall (peintre), Mozart (compositeur), Newton (scientifique), Rembrandt (peintre), Sabin (scientifique), Schweitzer (philosophe), Sir Walter Scott (écrivain), et Stephen Leacock (écrivain).

Un ami d’enfance de Leonard Cohen, Raphael Fleming, participera à la cérémonie et parlera des premières années de Cohen. Le conseiller David Tordjman, responsable du portefeuille Bibliothèque et culture, qui coprésidera la cérémonie avec le conseiller Cohen, a indiqué que la bibliothèque publique de Côte Saint-Luc exposera des ouvrages de Leonard Cohen pendant la semaine de l’inauguration. La bibliothèque proposera également une projection spéciale du film Cohen: I'm Your Man, le mercredi 29 août à 14 h.

À propos de Leonard Cohen

Leonard Cohen (1934 – 2016) était un chanteur-compositeur, poète et romancier légendaire. Il a vu le jour à Westmount, Québec. Son père, qui tenait un magasin de vêtements réputé, meurt alors qu’il n’a que neuf ans. Il fait des études de premier cycle à l’université McGill et devient président du Club de débat. Il envisage une carrière juridique et entreprend des études à la Faculté de droit de McGill pendant un an après l’obtention de son baccalauréat. Il fréquente aussi l’université Concordia pendant un an. Mais l’appel de la littérature sera plus fort que celui du litige.

Let Us Compare Mythologies, son premier recueil de poésie, est publié en 1956 alors qu’il est étudiant au premier cycle. Sa collection de poésie Flowers For Hitler et ses romans The Favourite Game et Beautiful Losers suivent dans les années ‘60. Dès l’âge de 32 ans, il s’impose comme un poète et un romancier de renom, mais estime qu’il pourrait être plus payant d’écrire des chansons.

Il fait une percée en 1966 avec l’enregistrement par Judy Collins de son grand classique, Suzanne, et la sortie la même année de son album, Songs of Leonard Cohen. Suivent ensuite Songs from a Room en 1969, qui comprenait le succès Bird on the Wire. Il maintient une production assez constante même si sa popularité décline dans les années ’70 au moment où le disco connaît un succès grandissant chez les amateurs de musique. Mais Cohen entreprend un retour en 1984 avec l’album Various Positions, qui marque le lancement de la chanson Hallelujah.

Côte Saint-Luc reporte les festivités de la fête du Canada au dimanche 8 juillet 2018.

La célébration de la fête du Canada sur la Côte Saint-Luc a été reportée au dimanche 8 juillet 2018 de 16h à 22h.

Les festivités de la fête du Canada comprendront  la plupart des activités prévues à l'origine, y compris les feux d'artifice et le spectacle laser, de la musique sur la scène extérieure, la cérémonie d’intronisation sur la Promenade des droits de la personne, les jeux gonflables, le maquillage artistique pour enfants, jeux de carnaval, bulles géantes (bubble ball) et plus encore.

« En date d’aujourd’hui, les prévisions météorologiques pour le 8 juillet prévoient une belle journée chaude - un temps idéal pour une célébration en plein air, a déclaré le maire Mitchell Brownstein. Nos festivités de la fête du Canada sont ouvertes à tous, y compris à nos voisins d'autres municipalités qui n'ont peut-être pas pu assister aux festivités de leur ville en raison de la chaleur extrême. »

Pour l'horaire des festivités de la fête du Canada du dimanche 8 juillet à Côte Saint-Luc, visitez CoteSaintLuc.org/CanadaDay2018.

Afin de protéger la santé et la sécurité de son personnel, ses bénévoles, du public et des divers artistes et animateurs, Côte Saint-Luc avait reporté l'événement du 1er juillet en raison des avertissements de chaleur extrême et d'humidité.

Depuis le début de la canicule, Côte Saint-Luc a ajouté des programmes et des événements intérieurs, prolongé les heures d'ouverture des bâtiments et supprimé le droit d'entrée pour de la piscine intérieure et extérieure. À compter du 4 juillet, le personnel et les bénévoles de la Ville visiteront environ 500 portes dans 10 immeubles à logements multiples que la ville a ciblés comme étant les plus vulnérables.

 

Nouvelle Date

 

Côte Saint-Luc s’attaque à l’isolement des personnes âgées au moyen de capteurs et de l’IA dans sa proposition au concours pancanadien Défi des villes intelligentes

The SHARED Initiative

La Ville de Côte Saint-Luc a présenté sa candidature au concours Défi des villes intelligentes du gouvernement du Canada, dans laquelle elle explique comment elle se propose d’aider les personnes âgées socialement isolées grâce à un réseau de capteurs fixes et mobiles, et de surveiller les signes vitaux environnementaux de la ville.

L’initiative SHARED - Senior Health and Real-time Environmental Data [Données sur la santé des aînés et l’environnement en temps réel] prévoit offrir aux aînés participants des capteurs GPS de surveillance et de détection des chutes à domicile. Les capteurs servent à vérifier par exemple si la personne est sortie du lit et si elle a ouvert le réfrigérateur durant la journée; si rien n’est capté, une alarme se déclenche et un suivi peut être effectué par la ville ou d’autres organismes partenaires. L’initiative SHARED mettrait également au point une grille de capteurs dans l’ensemble de la ville pour surveiller le bruit, les polluants atmosphériques et d’autres facteurs environnementaux.

Le Défi des villes intelligentes est un concours ouvert à toutes les municipalités, aux gouvernements locaux ou régionaux, et aux communautés autochtones partout au Canada. Le gouvernement canadien offre des prix aux villes gagnantes. Dans sa catégorie, Côte Saint-Luc est admissible à un prix de 10 millions de $, qui sera remis à une ville qui aura proposé des solutions innovantes à des problèmes qui affectent ses résidants, au moyen de nouveaux partenariats et en adoptant une approche de ville intelligente.

« Je suis très fier des efforts de la conseillère Dida Berku, membre du conseil responsable de l’engagement citoyen, a dit le maire Mitchell Brownstein. Elle a su amener les résidants, les gens de l’industrie et le personnel à s’unir pour développer une application Défi des villes intelligentes qui porte sur certains enjeux essentiels pour Côte Saint-Luc et la plupart des autres villes du pays. »

Une copie de la proposition Initiative SHARED est disponible à CoteSaintLuc.org/défivillesintelligentes.

« Ce fut un travail d’équipe du début à la fin, a souligné la conseillère Dida Berku. Je tiens à remercier notre député au Parlement, Anthony Housefather, qui a encouragé Côte Saint-Luc à participer au concours, ainsi que le maire Brownstein et le conseil municipal qui ont appuyé le projet. Merci aussi aux résidants qui ont participé aux réunions publiques organisées par la ville et un groupe de citoyens. »

« En particulier, je remercie Charles Guerin qui a travaillé sans relâche sur le projet. Nous n’y serions pas arrivés sans lui. Et je remercie Marv Garellek et Steve Bransom de GlobeOwl Solutions, le professeur Jia Yuan Yu de l’Institut d’ingénierie des systèmes d’information de l’Université Concordia, et Gloria Freedman du CIUSSS-CODIM, ainsi que les conseillers municipaux et les employés qui ont fait partie du groupe de travail, particulièrement Darryl Levine. »

Les 15 villes liées à Montréal demandent d’urgence une révision du budget inflationniste de Montréal

Par respect pour la capacité de payer des contribuables
Les 15 villes liées à Montréal demandent d’urgence une révision du budget inflationniste de Montréal

WESTMOUNT, le 12 janvier 2018 – Les 15 maires des villes liées à la métropole sur l’île de Montréal demandent à l’administration Plante-Dorais de réviser d’urgence le budget inflationniste présenté mercredi, imposant à la surprise générale des hausses de taxes moyennes deux fois supérieures aux années précédentes et de presque six fois le taux d’inflation pour certaines villes de l’île de Montréal !

« Il s’agit d’une croissance tout aussi inacceptable qu’injuste et qui doit être corrigée par respect pour les contribuables », disent les 15 maires représentant 246 000 personnes de l’île de Montréal, versant en moyenne 50 % de leurs taxes municipales à l’agglomération et qui n’ont pas voté pour des hausses de taxes aussi draconiennes », déclare le président de l’Association des municipalités de banlieue et maire de Montréal-Ouest, Beny Masella.

Si la grogne est palpable dans la réaction des Montréalais face à cette hausse de 3,3 % imposée aux 19 arrondissements de Montréal, elle est encore plus sentie auprès des contribuables des 15 villes liées qui subissent des hausses allant jusqu’à 9,8 % de leurs quotes-parts.

Les 15 villes liées écopent de hausses moyennes de contribution de 5,3 % de leurs quotes-parts, soit plus que trois fois le taux d’inflation projeté de 1,7 % pour 2018. Pour ces 246 000 contribuables, cela représente des hausses de taxes variant de 30 $ à 440 $ par résidence.

« À titre de maires et d’administrateurs publics, nous devons chaque année arbitrer les choix entre les dépenses et les investissements afin de respecter la capacité de payer de nos citoyennes et citoyens. Il s’agit d’une obligation d’élus. En plus d’être mairesse de Montréal, Mme Plante est présidente de l’agglomération et doit considérer, à ce titre, l’impact de ses décisions pour l’ensemble des contribuables, y compris ceux de nos 15 villes qui versent la moitié de leurs taxes à l’agglomération », rappelle le vice-président de la Commission sur les finances et l’administration de l’agglomération et maire de Beaconsfield, Georges Bourelle.

Il y a un récent précédent à la Ville de Montréal où une administration a révisé d’urgence son budget après l’avoir déposé afin d’en réduire l’impact sur la capacité de payer des contribuables et d’être conforme à ses engagements électoraux. 

« C’est ce que nous demandons pour ce premier budget de l’administration Plante-Dorais au nom du quart de million de personnes que nous représentons sur l’île de Montréal. Il faut que la croissance budgétaire soit contenue à l’intérieur de l’inflation, comme la nouvelle administration s’était engagée à le faire. C’est dans cet esprit que nous avons tous préparé nos budgets et c’est dans cet esprit que nous lui demandons de réviser le sien », conclut le président Beny Masella.

Un travail de partenaires 

Les maires des 15 villes liées, partenaires de la Ville de Montréal au sein de l’agglomération, sont familiers avec l’exercice rigoureux et exigeant de la préparation d’un budget municipal et offrent de contribuer à sa révision avec la mairesse Plante pour garantir un résultat équilibré.

« Nous agissons comme toujours en véritables partenaires et nous souhaitons que, tel que promis, Mme Plante nous considère de la même manière, dans le respect de tous les contribuables », conclut M. Masella.

En 2006, la révision du budget de Montréal avait permis de respecter le budget ainsi que les engagements pris envers les contribuables en campagne électorale.

Les villes liées à la métropole sur l’île de Montréal représentent au Québec la sixième population en importance avec 246 000 personnes et le second pouvoir économique. Il s’agit des villes de Baie-D’Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, L’Île-Dorval, Mont-Royal, Montréal-Est, Montréal-Ouest, Pointe-Claire, Sainte-Anne-de-Bellevue, Senneville et Westmount.

 

-30-

 

Source :    Association des municipalités de banlieue de Montréal

Renseignements :    Astérisme, relations publiques et communication
    Jean Maurice Duddin, jmduddin@asterisme.com
    514 771-5777

Les billets pour la danse de Saint-Valentin du Carnaval d’hiver sont en vente

Les billets pour la danse de Saint-Valentin du Carnaval d’hiver de Côte Saint-Luc du samedi 10 février 2018 seront en vente au Centre communautaire et aquatique tous les jours à compter du lundi 11 décembre, de 8 h à 21 h. Le prix du billet acheté à l’avance est de 35 $ (taxes incluses). Comme la danse fait salle comble depuis les six dernières années, ne tardez pas à acheter vos billets. La soirée débute à 19 h 30.

En plus des hors-d’œuvre chauds et froids servis aux tables, il y aura un buffet copieux, un assortiment de desserts préparé par Blossom by la plaza, de nombreux prix de présence, etc. Les invités peuvent apporter leur vin.

Divertissements et musique seront offerts par George Thomas Entertainment Group. La soirée est partiellement subventionnée par des commanditaires de la communauté et par la Ville de Côte Saint-Luc.

Pour en savoir plus sur la danse du Carnaval d’hiver de Côte Saint-Luc 2018, appelez au 514-485-6806, poste 2200 ou envoyez un courriel à recreation@cotesaintluc.org.

 

Fête d’Halloween sur glace à Côte Saint-Luc le 29 octobre 2017

La Ville de Côte Saint-Luc fêtera l’Halloween sur la glace à l’aréna Samuel Moskovitch (6985, chemin Mackle) le dimanche 29 octobre de 13 h 30  à 16 h 15.

L’entrée à la fête d'Halloween sur glace est gratuite pour toute personne costumée. La musique accompagnera les effets spéciaux prévus sur la patinoire.

Pour accéder à la patinoire, les enfants devront être en patins. Cependant, les enfants qui n’auront pas de patins pourront visiter les différents postes d’activités, tels bricolage, magicien, des découpés visages dans le trou et des décorations de citrouilles. La Ville distribuera des bonbons aux participants en costume et des prix seront décernés aux personnes portant les costumes les plus originaux.

L'événement est ouvert aux personnes de tous âges. Des dons seront acceptés et remis à la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Les résidants qui souhaitant en savoir plus sur cet événement peuvent contacter le Service des loisirs et des parcs de Côte Saint-Luc au 514-485-6806 ou recreation@cotesaintluc.org. 

 

 

Côte Saint-Luc consultera la population sur les rénovations du parc Kirwan le 3 décembre 2017

Consulation Parc Kirwan Park

La Ville de Côte Saint-Luc tiendra une séance de consultation publique au sujet des rénovations du parc Edward J. Kirwan, le dimanche 3 décembre, de 15 h à 17 h, au Centre communautaire et aquatique, 5794 avenue Parkhaven.

Tous les résidants sont invités à participer, et la ville demande aux gens de confirmer leur présence d’ici au 1er décembre à consultations@cotesaintluc.org.

« Le conseil municipal a désigné le parc Kirwan comme le prochain grand parc à rénover, a mentionné le maire Mitchell Brownstein. La consultation publique constitue une des premières étapes, mais la population aura d’autres occasions de s’exprimer et de participer. »

Un aspect important de la consultation consiste à sonder l’opinion des résidants pour voir s’ils favorisent la construction d’un vaste chalet multifonctionnel pouvant servir, par exemple, pour un camp, ou la construction d’un chalet plus modeste avec des toilettes, ou quelque chose entre les deux. Un autre élément clé sera la sécurité, particulièrement aux abords des entrées du parc sur l’avenue Wentworth et l’avenue Blossom.

Nous tenons à recueillir les commentaires des résidants sur le projet, mais notre idée initiale est de rénover principalement la partie centrale du parc, entre les terrains de baseball et le terrain de jeu.

La décision quant au budget alloué aux rénovations du parc Kirwan ne sera prise qu’au moment de l’adoption du budget de la ville en décembre.

Travaux aux passages inférieur et supérieur du boul. Cavendish cet été et automne

D’importants travaux seront effectués au viaduc du boulevard Cavendish, incluant les passages supérieurs Heywood et Baily, du 4 juillet à la fin novembre 2017, ce qui signifie une réduction des voies de circulation pendant cette période.

Le viaduc Cavendish a été inauguré en juin 1965. Ce projet de réhabilitation de la structure est le plus important depuis 1993.

« Il s’agit d’un projet majeur sur l’une des artères principales de la ville, a signalé le maire Mitchell Brownstein. Nous avons attendu la fin de l’année scolaire avant d’entreprendre les travaux afin de minimiser les inconvénients pour les automobilistes. Nous bénéficions d’une subvention d’infrastructure des gouvernements fédéral et provincial qui couvrira une grande partie des coûts du projet. »

Éléments clés :

  • Le passage inférieur sera réduit à deux voies en deux directions, à l’exception de courtes périodes tandis qu’un côté sera réduit à une voie.
  • Il n’y aura aucun impact sur le virage à gauche sur le ch. Fleet.
  • Les deux voies du passage supérieur du ch. Baily seront fermées à la circulation et un détour sera aménagé.
  • La voie direction est du passage supérieur du ch. Heywood sera bloquée, cependant il sera toujours toujours possible d’accéder l’hôpital Mont Sinaï. La voie en direction ouest demeure ouverte.  

Ces travaux font partie d’un investissement de 2,7 millions $, financé en grande partie par une subvention d’infrastructure de la TECQ. Les travaux sont réalisés par Construction Dimco.

Le projet de réhabilitation du passage supérieur et des passages inférieurs comprend les travaux suivants, qui renforceront la sécurité pour les automobilistes et les piétons :

  • Remplacement des joints d’expansion des passages supérieurs
  • Réparation de la partie basse des murs de soutènement et des joints
  • Réparation des colonnes centrales et remplacement des appuis en élastomère qui supportent les passages supérieurs Baily et Heywood
  • Réparation mineure du tablier du passage inférieur et des murs
  • Réparation complète de l’escalier du côté sud-est (menant au ch. Baily)
  • Remplacement des trottoirs
  • Remplacement de toutes les rampes
  • Remplacement du système d’éclairage
  • Peinture des murs réparés
  • Remplacement des glissières de sécurité des passages supérieurs
  • Membrane d’étanchéité et asphaltage des passages supérieurs

Les automobilistes doivent s’attendre à des ralentissements de circulation en raison de la fermeture des voies, et prévoir leurs déplacements en conséquence.

La ville affichera des mises à jour sur le projet à CoteSaintLuc.org/fr/TravauxRoutiersCavendish et sur les médias sociaux.

Des économies de 4,8 millions $ pour Côte Saint-Luc grâce à une formule de financement plus équitable pour les services d’agglomération

La Ville de Côte Saint-Luc, de concert avec l’Association des municipalités de banlieue, a négocié une réduction de 4,8 millions $ de sa quote-part à l’agglomération de Montréal pour les services fournis à l’ensemble de l’île au cours des trois prochaines années – des économies qui pourront être utilisées pour financer les programmes locaux, payer notre dette et réduire les taxes en payant moins d’intérêt sur la dette.

« La nouvelle formule nous permettra de garder plus d’argent à Côte Saint-Luc pour les programmes et les services que nos résidants apprécient et elle nous aidera à réduire notre taux de taxation global, a dit le maire Mitchell Brownstein. C’est une excellente nouvelle. »

L’AMB soutient depuis des années que les pourcentages ne sont pas équitables. Le maire Denis Coderre, qui mérite d’ailleurs d’être félicité en tant que partenaire honnête à la Ville de Montréal, a travaillé avec nous afin de mettre au point une formule plus équitable.

Côte Saint-Luc continuera de payer sa part à l’agglomération de l’île de Montréal pour les services tels que la police, la protection incendie et les transports publics, mais à un taux inférieur. 

Grâce à un accord entre la Ville de Montréal et l’Association des municipalités de banlieue, une nouvelle formule a été établie. Ainsi, les versements de Côte Saint-Luc à l’agglomération seront inférieurs à ceux que nous faisons actuellement : 798 541 $ de moins en 2017, 1 597 081 $ de moins en 2018 et 2 395 622 $ de moins en 2019. Cela représente des économies de 3 à 8 % chaque année, par rapport à ce que Côte Saint-Luc payait à l’agglomération jusqu’ici. 

 

Côte Saint-Luc proclame la semaine du 23 au 29 avril Semaine nationale de l’action bénévole dans la ville

Du 23 au 29 avril 2017, pendant la Semaine nationale de l’action bénévole, la Ville de Côte Saint-Luc se joint aux municipalités d’un bout à l’autre du Canada pour rendre hommage aux 12,7 millions de bénévoles au pays.

« Plus de 530 bénévoles actifs sont à l’œuvre à Côte Saint-Luc, a déclaré le maire Mitchell Brownstein. Merci à tous ceux et celles qui consacrent leur temps à enrichir la vie des résidants de Côte Saint-Luc : premiers répondants SMU, patrouilleurs vCOP, entraîneurs et officiels de sports, et membres des productions de notre troupe de théâtre, sans compter les nombreux autres qui donnent de leur temps à la bibliothèque de Côte Saint-Luc et au Service des loisirs et des parcs. »

En 2016, Côte Saint-Luc a décerné 15 prix à ses Bénévoles de l’année. Voir la liste et la vidéo à CoteSaintLuc.org/VolunteerAwards2016.

Côte Saint-Luc a proclamé la période du 23 au 29 avril Semaine nationale de l’action bénévole dans la ville.

Le maire et les conseillers de Côte Saint-Luc participent au Grand McDon 2017

Le maire Mitchell Brownstein, le conseiller Mike Cohen et d’autres membres du conseil municipal et du personnel de la ville seront bénévoles dans les deux franchisés McDonald de Côte Saint-Luc, le mercredi 3 mai 2017, pour la célébration du Grand McDon partout au Canada.

Cette journée marquera aussi le lancement de la Bourse McDonald Pierre Brunet des Loisirs et des parcs. Les détails de la bourse, y compris les formulaires de demande, seront annoncés vers la fin de l’été.

« Nous encourageons les résidants à passer et à faire une contribution, a indiqué le maire Mitchell Brownstein. Les fonds recueillis aux deux restaurants McDonald locaux resteront à Côte Saint-Luc, grâce à la nouvelle bourse. Ces fonds aideront les familles qui ne sont pas en mesure d’inscrire leur enfant dans un programme, et les besoins particuliers des enfants seront pris en compte dans l’étude des demandes. »

Le Grand McDon est une journée de collecte de fonds nationale au cours de laquelle, dans tous les restaurants McDonald au Canada, les employés, les membres de la collectivité, les clients et invités spéciaux se rassemblent pour recueillir des fonds et aider les enfants défavorisés. L’OMRM (Œuvre des Manoirs Ronald McDonald du Canada) est au cœur de l’engagement communautaire de McDonald et se consacre à donner aux enfants malades ce dont ils ont le plus besoin, leur famille, en appuyant la mission des Manoirs Ronald McDonald et les salles familiales Ronald McDonald partout au pays. L’OMRM procure aux familles des enfants malades un deuxième chez-soi et une oasis de calme à l’hôpital.

« Pierre Brunet appuie les activités communautaires à Côte Saint-Luc depuis plusieurs années, a souligné le conseiller Mike Cohen, responsable du portefeuille de parrainage. Nous sommes très heureux puisque grâce à ses efforts davantage d’enfants dans notre communauté auront la chance de participer aux programmes de loisirs. »

Pierre Brunet exploite 19 franchises de McDonald dans l’île de Montréal, dont les deux restaurants de Côte Saint-Luc. En 2016, la Ville de Côte Saint-Luc lui a rendu hommage lors de la Classique de golf annuelle pour la générosité dont il fait preuve depuis plus de 30 ans en donnant son appui aux événements dans la communauté.

Portes ouvertes au Centre communautaire et aquatique dimanche le 2 avril 2017

La Ville de Côte Saint-Luc présentera ses nouveaux espaces pour enfants, sa salle de conditionnement physique plus vaste et les améliorations portées à son salon des ados dans le cadre d’un avant-midi portes ouvertes au Centre communautaire et aquatique (CCA) le dimanche 2 avril 2017 de 10 h à 12 h.

Des activités spéciales sont organisées, dont du maquillage pour enfants, des tatouages, des superhéros en costumes, des petits gâteaux, des visites de l’édifice et la chance de rencontrer l’équipe de Mini R.E.C. par Le R.E.C. Room. De plus, l’accès au parcours d’obstacles Wibit de la piscine intérieure sera gratuit de 13 h à 15 h.

« Nous avons réaménagé certains espaces pour mieux utiliser l’édifice », a déclaré le maire Mitchell Brownstein. « Nous avons aussi lancé de nouveaux programmes pour enfants avec nos partenaires de Le R.E.C Room et nous voulons que les parents voient par eux-mêmes le nouvel espace de jeu. »

La salle de conditionnement physique plus spacieuse fait maintenant face aux vestiaires et comprend deux tapis roulants additionnels, plus de lumière naturelle et plusieurs télévisions. Un entraîneur sera sur place pendant l’activité portes ouvertes afin de montrer aux visiteurs la bonne manière d’utiliser l’équipement.

Le Centre communautaire et aquatique a ouvert ses portes en septembre 2011. Il abrite deux piscines intérieures, une salle de conditionnement physique, trois vestiaires, un studio d’art, un studio de danse, trois salles de réception, des espaces pour les Associations féminine et masculine, le salon des ados et un grand atrium. Le gymnase de Côte Saint-Luc est aussi rattaché au CCA. La piscine extérieure Parkhaven et le parc Imagination se trouvent à l’arrière de l’édifice.

 

 

Open House at ACC

Côte Saint-Luc adopte son budget 2017 : Dépenses stables et hausse moyenne de la taxe foncière résidentielle de 1,9 pour cent

La Ville de Côte Saint-Luc a adopté un budget de fonctionnement dans lequel les dépenses demeurent stables pour 2017 et qui se traduit par une hausse de 1,9 % de la taxe foncière, correspondant au taux d’inflation prévu par le Conference Board du Canada pour la région du Grand Montréal.

« Nous mettons tout en œuvre pour garder les taxes foncières au taux le plus bas possible et pour offrir le niveau de service auquel les résidants s’attendent, a souligné le maire Mitchell Brownstein. Ce fut un exercice exigeant cette année, compte tenu de la facture plus élevée que prévu que nous a envoyée l’Agglomération de Montréal, le gouvernement à l’échelle de l’île à qui toutes les villes doivent payer une contribution. »

Le budget de fonctionnement adopté le 12 décembre 2016 par le conseil municipal de Côte Saint-Luc s’élève à 68 millions $. Environ 42 pour cent de l’ensemble des taxes perçues par Côte Saint-Luc sera transféré à l’Agglomération de Montréal qui assure des services comme la police, la prévention des incendies, et le transport en commun.

Les comptes de taxes foncières seront envoyés aux résidences d’ici la dernière semaine de janvier. La date limite pour payer le premier versement de taxes foncières a été fixée au 27 février, alors que le second versement sera dû le 29 mai.

« Le conseil et la direction de la Ville ont travaillé très fort pour équilibrer le budget tout en maintenant la tradition d’imposer une augmentation très modeste de taxes foncières au résidant moyen, a ajouté le conseiller Steven Erdelyi, membre du conseil responsable des finances. Je tiens à remercier la directrice générale par intérim Nadia Di Furia, le directeur général adjoint par intérim Jonathan Shecter, et la trésorière de la Ville Ruth Kleinman pour tout le travail accompli. »

Voici les grandes lignes du budget et des taxes :

  • La hausse de taxes moyenne pour une maison unifamiliale évaluée à 584 600 $ : 1,9 pour cent (ou 121 $)
  • 52 pour cent des propriétaires de maisons unifamiliales et de condos verront leurs taxes diminuer.
  • Revenus provenant de la taxe foncière : 87,7 pour cent
  • Revenus des compensations en lieu de taxes : 1,9 pour cent
  • Autres revenus (frais pour les programmes, abonnements, etc.) : 10,3 pour cent

Le plan triennal d’immobilisations a aussi adopté le 12 décembre. Des dépenses d’immobilisations d’environ 14 millions $ sont prévues en 2017. Ces fonds serviront à réaliser des projets tels que la réfection et les réparations des systèmes d’aqueduc et d’égout, les rénovations de la piscine extérieure municipale, les passages inférieurs, et plus encore.