Les Villes de Montréal, Côte-Saint-Luc, Ville Mont-Royal ainsi que les arrondissements de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et de Saint-Laurent, situés aux abords du boulevard Décarie, se mobilisent pour créer un plan axé sur le transport collectif et actif pour le secteur Namur-De la Savane.

Le secteur Namur-De la Savane est situé entre l’autoroute Métropolitaine, la rue Jean-Talon Ouest, le boulevard Cavendish, la gare de triage du CP et le corridor Décarie. Il chevauche deux villes (Côte Saint-Luc et Mont-Royal) et deux arrondissements de Montréal (Saint-Laurent et Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce).

Une résolution conjointe a été adoptée au conseil d’agglomération jeudi afin que l’agglomération de Montréal demande d’une même voix à l’ARTM la mise en place d’une desserte appropriée en transport collectif électrique dans le secteur élargi de Namur-De la Savane, incluant l’axe du boulevard Cavendish. Plus spécifiquement, l’agglomération demandera à l’ARTM de proposer un mode de transport approprié ainsi qu’un tracé optimal pour cette desserte dans le but d’obtenir un service convenable et efficace aux citoyennes et citoyens du secteur et de l’agglomération.

>> Voir le dépôt de la résolution à l’Agglomération de Montréal

>> Voir le dépôt de la résolution au Conseil municipal de Montréal

Cette déclaration fait suiteau rapport Junca-Adenot, commandé par la ministre Chantal Rouleau et la mairesse Valérie Plante et publié en mai 2019, qui montre clairement que des solutions innovantes sont essentielles pour réduire la congestion routière et la nécessité d’inclure le secteur Namur-De la Savane dans les grands projets de transport collectif de l’ARTM. 

Les élus conviennent que les promoteurs et tous les paliers de gouvernement doivent contribuer à la mise en œuvre du plan pour en assurer le succès et le bon développement du secteur Namur–De La Savane.

Transformation rapide

Ce secteur, qui est l’un des plus congestionnés de Montréal, fera l’objet de transformations rapides au cours des prochaines décennies, alors que des milliers de nouveaux logements et commerces sont prévus sur le site de l’ancien hippodrome, le Carré Décarie, le Royalmount, les condos Westbury, et plusieurs autres grands projets immobiliers en cours ou à l’étape de la planification. Actuellement, 360 000 véhicules traversent quotidiennement le secteur, sur les autoroutes 40 et 15.

Les Villes approuvent également les nombreuses recommandations du rapport Junca-Adenot, dont une recommandation-clé est le raccordement du boulevard Cavendish, dédié prioritairement au transport collectif et actif. Afin que ces actions se concrétisent, ils participent au Groupe de travail Namur-De la Savane pour veiller à ce que les différentes instances, incluant le MTQ, l’ARTM et la STM, assurent le suivi des actions et recommandations. 

Le rapport Junca-Adenot peut être consulté à cette adresse : cotesaintluc.org/fr/MobiliteAvantTout.

Secteur Namur–De la Savane

Source : Rapport du Groupe de Travail NDLS      

Citations

« Le prolongement de Cavendish est une priorité. Celui-ci permettra notamment un développement résidentiel mixte, inclusif et vert dans le secteur de l’hippodrome. Plus largement, ce prolongement aura un impact positif sur l’ensemble du secteur stratégique Namur-De La Savane, qui est lourdement affecté par une congestion chronique. Ce secteur doit être développé dans une perspective de transition écologique, en axant les investissements sur la mobilité durable, en particulier les transports collectif et actif. »

– Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal

« C’est un moment historique puisque Montréal a l’occasion de mettre en valeur le développement axé sur le transport en commun. Il est devenu très clair que, si nous voulons tous la réussite de nos projets, nous devons nous entendre sur les moyens à mettre en œuvre pour que les gens puissent se déplacer plus facilement et plus librement dans l’avenir. »

Mitchell Brownstein, maire de Côte Saint-Luc

 « En tant que territoire municipal durable, il est essentiel de faciliter la mobilité et de soutenir des solutions de transport écologique, comme le transport électrique ou le tramway sur la rue Jean-Talon jusqu’au boulevard Cavendish et relié à Côte-de-Liesse. Cela contribuera en outre à attirer les futurs résidants vers des occasions d’emplois dans notre arrondissement. »

– Alan DeSousa, maire de l’arrondissement de Saint-Laurent

« Les solutions au transport en commun sont essentielles pour que le développement de l’hippodrome puisse devenir le quartier vert et inclusif dont veulent les résidants de Côte-des-Neiges. »

 Sue Montgomery, mairesse de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

« Nous examinons déjà des solutions de transport en commun appropriées pour optimiser la proximité du métro et réduire la dépendance aux véhicules privés. Nous recherchons tous les solutions de mobilité verte qui contribueront à résoudre le problème du réseau routier très congestionné autour du secteur Namur-De la Savane. »

– Philippe Roy, maire de Ville de Mont-Royal