Déclaration concernant le projet de réaménagement du centre commercial Carré Décarie

La Ville de Côte Saint-Luc a annoncé aujourd’hui qu’elle n’est pas opposée aux projets de réaménagement en général, mais la ville et ses résidants soulèvent des inquiétudes quant à l’augmentation de la circulation qu’entraînera ce nouveau projet résidentiel et commercial dans le secteur Vézina/Décarie.

Les nouveaux propriétaires du Carré Décarie ont fait connaître récemment leur vision pour la revitalisation du centre commercial existant, qui comprendra une tour de 14 étages et abritera des logements, des espaces commerciaux et des cliniques médicales. Ce type de projet exigera que la ville approuve des changements de zonage. Jusqu’à présent, les plans n’ont pas été soumis à la ville et aucun changement de zonage n’a encore été étudié.

« À notre demande, le promoteur a commandé une étude de circulation pour comprendre les effets du possible projet de réaménagement, a indiqué le maire Mitchell Brownstein. L’augmentation de la circulation automobile dans ce secteur déjà fortement congestionné nécessite un plan plus global prévoyant des solutions en matière de transport en commun. Nous sommes ouverts à en discuter avec le promoteur et nous tiendrons les résidants au courant de nos progrès. »

Le conseiller Oren Sebag, qui représente le secteur, affirme qu’il s’engage à faire en sorte que des solutions soient envisagées dès le début pour alléger la circulation.

« Les résidants sont frustrés, ils en ont assez, a-t-il souligné. Nous devons mettre une priorité sur l’amélioration du transport et de la mobilité avant même qu’un projet soit approuvé. »

Plus tôt cette année, Côte Saint-Luc a lancé une initiative pour trouver des solutions au problème de la congestion routière dans le corridor Décarie. Nous avons rencontré les maires et les conseillers des villes et des arrondissements voisins pour proposer des solutions à court, à moyen et à long terme. À Côte Saint-Luc, nous croyons que les villes du secteur concerné doivent mettre en œuvre une stratégie avec les sociétés de transport concernées afin de garantir le succès des projets d’aménagement.

« Parmi les idées proposées par les villes, mentionnons l’aménagement d’une gare ferroviaire au Carré Décarie, la mise en service d’un tramway sur la rue Jean-Talon en direction du chemin de la Côte-des-Neiges, des déplacements facilités pour les piétons et les transports actifs dans le corridor Décarie, une meilleure fluidité de la circulation à toutes les intersections du boulevard Décarie, et un service d’autobus rapide vers les stations de métro, avec des stationnements adéquats pour les navetteurs », a déclaré la conseillère Dida Berku, qui préside le Groupe de transport de l’ouest de Montréal.

Share this