Conduites en plomb et eau potable

Information à l’intention des propriétaires et des résidants

Côte Saint-Luc a pris la responsabilité de l’eau en 2006. La ville teste et surveille le plomb selon les normes et protocoles du gouvernement du Québec depuis 2013.

Contenu

— Plan d’action
— Les conduites de service d’eau
— Résultats des analyses d’eau
— Le plomb dans l’eau potable : perspective de la santé publique (recommandations)
— Le réseau d’aqueduc, de l’usine de filtration à votre robinet

Introduction

Le gouvernement du Québec réglemente et établit les normes pour la qualité de l’eau potable. Pendant des décennies, la norme maximale pour la teneur en plomb dans l’eau potable était de 50 microgrammes par litre (µg/L). En 2001, afin de réduire au minimum l’exposition du public au plomb, la norme relative à la teneur maximale acceptable en plomb a été révisée. Cette norme est passés de 50 µg/L à 10 µg/L.

En mars 2019, Santé Canada a recommandé que la quantité maximale acceptable de plomb dans l’eau soit encore réduite à 5 µg/L. En octobre 2019, le gouvernement du Québec a annoncé que le Québec deviendrait la première province à adopter cette nouvelle norme.

En raison de ce changement, il est nécessaire d’accélérer l’élimination des dernières conduites d’eau publiques en plomb et d’encourager les propriétaires à remplacer la partie privée des conduites d’eau en plomb.


Plan d’action

1. Filtres à eau

La Ville de Côte Saint-Luc offre deux rabais sur les filtres à eau, pour les maisons unifamiliales et les duplex admissibles construits avant 1976.

  • Une remise unique pouvant aller jusqu’à 200 $ pour l’achat et l’installation d’un système de filtration d’eau sous l’évier ou d’un distributeur d’eau de 5 gallons.
  • Une remise de 50 $ à l’achat d’un pichet et/ou de filtres de rechange, d’un système de filtration à fixer au robinet, d’un système de comptoir à relier au robinet, d’un filtre pour réfrigérateur, ou d’un système où l’eau est distribuée par un robinet séparé ou dans l’évier de la cuisine.

Pour ceux qui ne sont pas en mesure de se procurer eux-mêmes un pichet et des filtres, nous offrons un pichet et des filtres gratuits au lieu de la remise de 50 $. Profitez de ces rabais. D’ici à ce que les infrastructures soient remplacées, les systèmes de filtration constituent le moyen le plus simple d’atténuer les risques associés au plomb.

2. Analyse de l’eau

Entre 2021 et 2022, la ville a analysé plus de 1 600 foyers. Les résultats ont indiqué qu’environ 80 % des maisons testées étaient au-dessus de la limite standard de 5 ppb.

3. Remplacement des conduites d’eau de service

  • Entre 2021 et 2023, les parties publiques des conduites d’eau en plomb présentant la plus forte concentration de plomb (jusqu’à 22 ppb) ont été (ou seront) remplacées.
  • Pour 2023 et au-delà, la ville prévoit de remplacer toutes les parties publiques des conduites d’eau en plomb dans le cadre d’une procédure standard lors de tout projet de resurfaçage des rues. De même que lors de tout autre travail d’entretien (par ex. :  fuites) où des conduites en plomb sont trouvées.
  • La ville recherche activement des subventions gouvernementales pour accélérer le remplacement de toutes ses canalisations en plomb.
  • La ville est responsable du remplacement de la partie publique et les propriétaires sont responsables du remplacement de la partie privée.
  • En 2022, la ville a adopté le règlement 2594. Ce règlement stipule qu’une fois que la ville a remplacé sa section de la conduite de service en plomb, le propriétaire doit remplacer sa section privée dans un délai de 10 ans.

Information sur les conduites de service d’eau

Une entrée de service désigne la conduite souterraine qui relie la plomberie intérieure de votre maison à la conduite d’eau municipale. Une entrée de service comprend deux parties : la partie municipale qui s’étend sous la rue de la conduite d’eau principale jusqu’à la limite de la propriété, et la partie privée qui s’étend de la limite de la propriété à la résidence.

Historiquement, le plomb était utilisé dans les entrées de service et dans les raccords de plomberie et les soudures. Jusqu’en 1975 et selon le Code national de la plomberie du Canada, le plomb était un matériau acceptable dans les tuyaux et c’est pourquoi on le trouve plus souvent dans les vieilles maisons et les vieux quartiers. Au fil du temps, la corrosion des tuyaux en plomb et de la plomberie peuvent entraîner le lessivage du plomb dans l’eau potable.

Immeubles d’appartements de 8 logements ou plus

Les immeubles d’appartements de huit logements ou plus, même les plus anciens, n’utilisaient pas d’entrées de service en plomb. Un tuyau plus large était nécessaire et ceux-ci n’étaient pas faits de plomb.

Maisons et duplex

Les maisons et les duplex qui font partie de lotissements construits en 1975 ou avant ont probablement des entrées de service en plomb, et ceux qui ont été construits à partir de 1976 n’en ont probablement pas. Pour vérifier quand votre lotissement a été développé, consultez la carte en couleur ci-dessous.

Trouver des renseignements sur une adresse

Âge de l'aqueduc

Les résultats des analyses de l’eau à Côte Saint-Luc

La section qui suit contient un tableau des résultats d’échantillons d’eau recueillis de 2013 à 2019 à Côte Saint-Luc. Ces résultats mesurent la concentration de plomb dans les échantillons d’eau provenant du robinet d’eau potable des ménages individuels. Le numéro de porte des ménages a été enlevé du tableau, mais la rue est indiquée.

Une représentation visuelle de ce tableau superposée sur la carte ci-dessous qui indique le nombre de tests effectués dans chaque bloc (pâté de maisons) et le nombre de résultats de 0 à 5 ppb, de 6 à 10 ppb, et de 11 ppb et plus.

Le contexte

En 2013, les villes de la province ont commencé à effectuer des tests sur des échantillons d’eau pour vérifier la présence de plomb et de cuivre à la suite d’une directive du ministère de l’Environnement du Québec. Le test se fait à partir d’un échantillon d’eau prélevé d’un robinet dans la maison et il doit être effectué entre le 1er juillet et le 30 septembre.

À l’heure fixée préalablement, les techniciens arrivent à la maison où l’analyse doit être faite. Ils suivent le protocole d’analyse et prélèvent des échantillons d’eau, généralement de l’évier de la cuisine. Les échantillons sont ensuite analysés dans un laboratoire agréé et les résultats sont envoyés directement au ministère de l’Environnement du Québec. Une copie des résultats est transmise à la ville, qui envoie une lettre aux propriétaires en indiquant les niveaux de plomb et de cuivre détectés au moment du test. Ces lettres sont examinées par la Direction de la santé publique du Québec et la Direction régionale de santé publique de Montréal ou DRSP.

Normes variables

Tout le monde est exposé à des traces de plomb dans l’air, le sol, la poussière à l’intérieur de la maison, les aliments, l’eau potable et les produits de consommation, mais Santé Canada affirme qu’il n’existe pas de seuil de sécurité pour le plomb. La Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) considère que les risques pour la santé associés à l’eau potable sont faibles et que les différentes administrations ont des concentrations maximales acceptables différentes.

Dans le tableau des résultats, nous utilisons l’unité de mesure ppb. L’unité de mesure mg/L est utilisée par le gouvernement du Québec et d’autres organismes. À titre de référence, le tableau ci-dessous indique les équivalences entre ppb et mg/L et indique différentes concentrations maximales acceptables dans différentes administrations.

Parties par milliardMilligrammes par litreNote
10 ppb0.010 mg/LConcentration maximale acceptable (Québec, 2001–2019; Organisation mondiale de la santé, actuellement)
6.7 ppb0.0067 mg/LConcentration moyenne de plomb dans les échantillons d’eau initiaux de Côte Saint-Luc (2013 à 2019) dans 238 maisons unifamiliales et duplex dans les secteurs où la ville soupçonne l’existence de conduites d’eau en plomb
5 ppb0.005 mg/LConcentration maximale acceptable (Québec, à partir de 2020)

Statistiques

Voici un résumé des principales statistiques tirées des tests de l’eau effectués à Côte Saint-Luc entre 2013 et 2019.

  • Ménages individuels testés : 238
  • Analyses effectuées, incluant les tests refaits à la même adresse: 309
  • Concentration moyenne de plomb lors du test initial des 238 ménages: 6.7 ppb
  • Pourcentage des résultats des tests initiaux entre 0 et 5 ppb (nouvelle norme en 2020): 39%
  • Pourcentage des résultats des tests initiaux entre 0 et 10 ppb (norme en 2019): 84%
Concentration

Résultats d’essai pour les concentrations de plomb par bloc

La carte montre le nombre de tests par bloc et la marge de résultats des tests de 2013 à 2019. Le nombre à l’intérieur du cercle correspond au nombre d’analyses d’eau dans ce bloc qui se trouvaient dans cette fourchette. Par exemple, un cercle vert avec un 3 à l’intérieur signifie qu’il y avait trois tests d’eau sur ce bloc mesurant entre < 1 et 5 ppb. 

Carte

Tableau des résultats

Ces résultats mesurent la concentration de plomb dans l’échantillon d’eau prélevé dans le robinet de l’eau potable de chaque maison. Le numéro civique du ménage a été retiré du tableau, mais la rue est incluse.

Télécharger le tableau au format XLSX.


Le plomb dans l’eau potable : perspective de la santé publique

Le jeudi 12 décembre 2019, le Dr David Kaiser, de la Direction de santé publique Montréal a fait une présentation à Côte Saint-Luc sur la question du plomb dans l’eau potable. Cette vidéo est un résumé de l’événement, y compris les réponses aux questions des participants.

Recommandations pour les maisons avec entrées de service en plomb

  1. Utiliser un pichet filtrant, un filtre attaché au robinet ou un filtre installé sous l’évier. Ces dispositifs doivent respecter la norme NSF/ANSI no 53 pour la réduction du plomb, et les consignes d’installation et d’entretien du fabricant doivent être suivies rigoureusement. La Ville de Côte Saint-Luc accorde un rabais annuel de 50 $ pour l’achat de filtres à eau à chaque maison unifamiliale et duplex construits avant 1976, qui sont dans les secteurs dans lesquels la Ville croit y avoir des entrées de service en plomb faites en plomb, ou un rabais unique de 200 $ pour l’installation d’un système de filtration d’eau par osmose inverse. Vous pouvez en faire la demande en ligne à l’aide de votre téléphone intelligent ou de votre ordinateur à CoteSaintLuc.org/fr/filtres.
  2. Si la section de la conduite d’eau du propriétaire est en plomb, le propriétaire doit la remplacer par une section en cuivre. La Ville prépare actuellement un règlement qui sera déposé dans les prochains mois et qui obligera le propriétaire à remplacer sa conduite d’eau en plomb dans les dix ans suivant le remplacement par la Ville de la partie de la conduite d’eau appartenant à la municipalité.
  3. Vérifier les pièces ou certains raccords de plomberie, comme les soudures, les robinets ou les valves qui peuvent également contenir du plomb.
  4. Jusqu’à ce que le remplacement complet de votre entrée de service soit effectué, intégrer les gestes suivants dans votre routine quotidienne : laisser couler l’eau du robinet pendant quelques minutes après qu’elle soit devenue froide. Toujours utiliser de l’eau froide pour cuisiner. Nettoyer régulièrement l’aérateur (tamis) de votre robinet.

Plus d’information

Pour en savoir plus, consultez les ressources suivantes :


Le réseau d’aqueduc, de l’usine de filtration à votre robinet

L’eau potable produite par la Ville de Montréal est sécuritaire. Elle est d’abord analysée à l’usine de filtration. Côte Saint-Luc effectue elle aussi des tests, 30 fois par mois sur l’eau qui circule dans le réseau souterrain. Toutefois, des traces de plomb peuvent se retrouver dans l’eau juste avant son entrée dans votre maison, ou même à l’intérieur de la maison. L’exposé suivant décrit le trajet de l’eau de l’usine de filtration jusqu’au robinet, les endroits où le plomb peut pénétrer dans l’eau et les ménages les plus susceptibles d’être concernés.

L’usine de filtration

L’eau qui coule de votre robinet provient des usines de filtration Atwater et Charles J. Des Baillets, qui alimentent la plupart des arrondissements de Montréal, Montréal-Est, Westmount, Côte Saint-Luc, Montréal-Ouest, Mont-Royal et Hampstead. Les usines analysent constamment l’eau produite pour détecter la présence de contaminants comme l’E. coli et s’assurer qu’elle est saine. On y vérifie également la présence de plomb. Selon le rapport de 2016, il y a moins de 1 ppb de plomb dans l’eau distribuée par l’usine de filtration. En sortant de l’usine, l’eau est pompée dans une série de réservoirs.

Les conduites d’eau

La gravité entraîne l’eau dans une série de grandes canalisations souterraines appelées conduites principales. Ces conduites sont généralement en fonte. Plus important encore dans la présente discussion, les conduites de distribution de l’eau ne sont pas en plomb. À cette étape, en route vers votre maison, il n’y a peu ou pas de trace de plomb dans l’eau.

Les tuyaux de l’entrée de service d’eau

Après son trajet depuis l’usine de filtration, en passant par les conduites d’eau principales, l’eau passe maintenant dans votre entrée de service. Il s’agit du tuyau qui transporte l’eau de la conduite située sous la rue jusqu’à votre domicile. L’entrée de service est un des endroits où le plomb peut pénétrer dans votre eau, mais uniquement si le tuyau de canalisation est en plomb dans la section privée, dans la section publique, ou dans les deux.

Entrées de service

Selon une analyse statistique de la Ville de Montréal, on estime qu’environ 1 800 des 3 200 maisons unifamiliales et duplex construits avant 1970 à Côte Saint-Luc ont une entrée de service d’eau en plomb. Pour mettre ce chiffre en contexte, environ 14 900 ménages (les maisons et appartements construits à partir de 1970) n’ont pas une entrée de service d’eau en plomb.

D’après les analyses d’eau effectuées dans environ 238 ménages à Côte Saint-Luc entre 2013 et 2019, environ 16,6 % des ménages équipés d’une entrée de service en plomb présentaient des niveaux de plomb supérieurs à la norme de 10 ppb en vigueur de 2001 à 2019. Le niveau moyen dans tous les ménages testés était de 6,7 ppb.

La tuyauterie à l’intérieur de votre maison unifamiliale, duplex ou appartement

Après avoir traversé l’entrée de service, l’eau coule à travers la canalisation à l’intérieur de votre maison, derrière les murs, et éventuellement dans le robinet et l’aérateur. Ce sont d’autres sources potentielles de plomb.

Cela signifie que même si vous habitez un lotissement construit après le début et le milieu des années 1970, ou un immeuble d’appartements équipé d’une entrée de service en cuivre ou en fonte, il y a encore une possibilité qu’il y ait une certaine teneur en plomb dans votre eau potable à cause de la plomberie de votre maison ou de votre appartement.

En résumé

  1. À la sortie des usines de filtration Atwater et Charles J. Des Baillets, l’eau est saine grâce aux vérifications continuelles, et elle contient moins de 1 ppb de plomb.
  2. L’eau s’écoule sous les rues de Côte Saint-Luc dans des conduites en fonte. Ces conduites ne sont pas en plomb.
  3. L’eau passe ensuite par une entrée de service, une conduite située sous votre pelouse, qui relie le réseau d’aqueduc à la vanne d’entrée d’eau dans votre résidence. De 10 % à 19 % des ménages ont une entrée de service qui est possiblement en plomb.
  4. Dans certains cas, l’eau qui s’écoule dans les maisons, les duplex et les appartements passe par des tuyaux, des raccords et des robinets qui peuvent être en plomb. Il n’existe pas d’estimation du nombre de ménages affectés. Les propriétaires doivent consulter un plombier.

Plus d’information

Voir le document de Santé Canada Sources de plomb dans l’eau potable .